Accueil,  Explosion gustative

Voyage dans le Comté

L’union fait la force, mais l’union fait surtout le Comté…  

Au retour de votre séjour dans le Jura, vous aurez un dîner avec des amis. Pendant ce dîner, vous devrez parler de vos vacances et c’est à ce moment-là que vous pourrez lâcher un « et j’ai visité une fruitière ».

Vos amis seront alors perplexes et vous demanderont d’un air hésitant, par peur de passer pour des idiots, « mais c’est un endroit où l’on cultive des fruits ? ». Ce à quoi vous répondrez avec fierté et panache « non mon ami, on y cultive du Comté ! »

 En tout cas, c’est comme ça que je l’ai vécu après mon premier passage dans le Jura.

Présentation des différents producteurs qui fournissent la fruitière en lait.
Présentation des différents producteurs qui fournissent la fruitière en lait

Mais alors, qu’est-ce qu’une fruitière ?
Le mot « fruitière » viendrait du latin « fructus » qui veut dire « fruit de la terre » et qui renverrait à une organisation coopérative de la production. Ce n’est qu’une rumeur mais Karl Marx serait un amateur de Comté.  (je suis peut-être à l’origine de la rumeur).

Pour faire simple, une fruitière est un lieu de transformation de la production de plusieurs producteurs laitiers ou viticoles.

Toutes les fruitières ne font pas les mêmes fromages, ce qui veut dire que les fruitières à Comté ont un cahier des charges spécifique qui contribue au charme de ce fromage que l’on aime tant.

Par exemple, pour faire un Comté, il faut du lait issu de deux exploitations différentes et la distance entre les deux exploitations les plus éloignées qui font partie de cette fruitière ne doit pas excéder 25 km. Autant dire que si vous achetez votre Comté à la fruitière, c’est forcément local. Vous avez peut-être même croisé l’une des vaches qui a procuré une partie du lait pour la production de votre fromage.  

Certaines fruitières se visitent. Vous aurez par exemple la fruitière 1900 de Thoiria avec une fabrication artisanale du Comté et tout l’art qui va avec.

Pour pouvoir admirer les caves d’affinage, il n’y a pas 36 000 endroits, vous devrez aller à la fruitière des Erythrônes qui se situe à Aromas.

Dans cette fruitière, on vous explique le principe de fonctionnement d’une fruitière, de la fabrication du fromage et vous pourrez voir les grandes caves. Durant votre visite, on vous expliquera par exemple pourquoi il y a des fromages plus jaunes que d’autres. D’ailleurs, une idée concernant cette différence de couleur ?

Les visites se font actuellement le mercredi matin et il faut réserver au 04 74 50 70 08.

Vous ne verrez plus votre fromage de la même manière… Vous l’aimerez encore plus !


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *