Accueil,  Une bouffée d'air

Randonnée humide aux falaises du Surchauffant

On a commencé par une bonne odeur de frites et on a terminé trempé avec une odeur de chien mouillé.

C’est une randonnée que je souhaitais faire depuis un moment car elle permet de profiter à la fois du patrimoine naturel et du patrimoine culturel.

Nous prenons le départ depuis le parking du Surchauffant et rapidement nous retrouvons les flèches qui indiquent la bonne direction. On tourne le dos au Pont de la Pyle et nous nous dirigeons vers le camping. C’est de cet endroit que vient la bonne odeur de frites.

C’est parti, on quitte la civilisation pour une balade d’environ 12km. On commence par monter mais ce n’est pas grave, si ça monte ça devra bien redescendre.

On admire à travers la végétation le lac de Vouglans lorsque d’un coup ma compagne me dit « je pense que là on va tomber sur un super point de vue ». Elle a du flair parce qu’effectivement on se retrouve au bord de la falaise à admirer le lac et l’orage qui va nous venir dessus si on reste trop longtemps à s’extasier.

Cette randonnée porte bien son nom de “falaises du surchauffant”,où il convient donc de faire un minimum attention.

Nous profitons des fleurs sur le bord du chemin avant de pénétrer dans une forêt verdoyante ou il y a plus de mousse que dans la brasserie Hoptimalt de Clairvaux-les-Lacs.  

Après avoir profité de l’abri apporté par la forêt, nous découvrons le charmant village de Saint-Christophe et son église. À la sortie du village, alors que nous approchons des vestiges du château, c’est un véritable torrent qui se déverse sur nous. Fort heureusement les ruines laissent deviner une fenêtre qui servira d’abri le temps que la pluie passe.

Après être redescendu un panneau indique 1 km de notre zone d’arrivée, ce sera 1 km sous les éclairs et la pluie.

Bref, nous avons fait la très belle randonnée des falaises du surchauffant.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *